2 256 793 visites 16 visiteurs

Pass sanitaire : les clubs de foot amateur font avec

3 août 2021 - 21:45

La Voix du Nord Sandrine Arrestier (Avec S. D.) | Publié le02/08/2021 Photo Zack Ajili 

Le pass sanitaire sera obligatoire pour les plus de 12 ans pour s’entraîner, jouer et accéder aux stades et leurs installations. Des contraintes supplémentaires que les clubs comprennent plutôt.

 

Dès le 9 août, il faudra un pass sanitaire pour les joueurs, les encadrants et les accompagnants. Dès le 9 août, il faudra un pass sanitaire pour les joueurs, les encadrants et les accompagnants    

« La dernière étape, c’est rester chez nous et regarder le foot à la télé. » Éric Vercoutre n’y va pas par quatre chemins : sans pass sanitaire, les licenciés de l’AS Marck ne joueront pas. « On n’est pas des policiers, continue le président. On soumet les règles, si les gens ne veulent pas, ils assument leurs responsabilités. » Avant d’en arriver là, le club du Calaisis tente la persuasion, « mais s’il faut aller vers plus de rigueur pour continuer le foot, on le fera ».

 

« Pas question de prendre la moindre amende ni de risquer de la prison pour le club et la personne morale… qui est moi, enchaîne Éric Decoudun, à la tête de Wasquehal. Je respecte les convictions de chacun, mais je ne veux pas mettre en péril l’association. » Il songe même à investir dans une borne pour scanner les pass, « 2 000 € tout de même… ».

 

À compter du 9 août, les clubs de foot, comme des autres sports, n’y couperont pas. La Fédération française l’a confirmé samedi  : pour accéder au stade (terrain, vestiaires, tribunes), le pass sanitaire sera requis pour les matchs comme pour les entraînements pour les plus de 12 ans, avec un délai au 30 septembre pour les 12-17 ans.

 

Et sans vaccin, le coût pourrait vite être dissuasif. « 80 % de mes joueurs sont en règle, assure le président de Wasquehal. En même temps, il faudra être drôlement riche pour accepter les tests PCR quatre fois par semaine : sur le mois, ça monte vite à 600 €. »

 

Jeunes : deux mois pour expliquer

Chez les licenciés, « on ressent une certaine frustration, admet Éric Vercoutre. L’obligation, c’est lourd déjà dans la vie active, mais il faut en passer par là. » « On va le mettre en place en pensant qu’on va protéger beaucoup de monde », embraye Didier Bouttemy (Arras, 340 licenciés).

 

Le club, qui s’imposait déjà pas mal de contrôles, est « habitué ». Le président arrageois ne craint pas de perdre du monde en route. Les licences sont même en hausse de « 5 à 8 % à même époque, le fruit de la sécurité et l’animation du club ».

 

À Maubeuge, « on se mobilise pour être le plus rassurant possible, assure le patron, Cédric Szostak, attaché à limiter les contaminations. L’impact devrait être léger sur les seniors. Et pour les jeunes, on a deux mois pour expliquer ».

 

Reste la question, délicate, des contrôles. À Arras, ils incomberont aux éducateurs. « C’est l’histoire de quelques minutes, relativise le président. On est prêts depuis longtemps. » Ailleurs, les bénévoles seront à l’œuvre. Une mission de plus. S’ils ne se découragent pas, à force.

Commentaires

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 ES LAMBRES 41 22 11 8 3 0 50 16 0 34
2 ST AMAND FC 39 22 10 9 3 0 42 17 0 25
3 HAZEBROUCK SC 39 22 11 6 5 0 44 27 0 17
4 US TOURCOING 38 22 10 8 4 0 44 25 0 19
5 ARRAS FA 35 22 9 8 5 0 31 24 0 7
6 BETHUNE 30 22 9 3 10 0 35 39 0 -4
7 LUMBRES OL 28 22 6 10 6 0 27 35 0 -8
8 US LESQUIN 27 22 7 6 9 0 35 30 0 5
9 ST ANDRE US 25 22 5 10 7 0 20 28 0 -8
10 US NOEUX 21 22 5 7 10 0 21 26 1 -5
11 AVION 21 22 4 9 9 0 21 28 0 -7
12 USSM LOOS-EN-GOHELLE 8 22 2 2 18 0 12 87 0 -75