1 342 786 visites 8 visiteurs

Bruno Brongniart, président de la Ligue des Hauts-de-France, annonce l’arrêt des championnats fin juin s’ils reprennent

27 mars 2020 - 15:10

Propos recueillis par PHILIPPE GRAND Le Courrier Picard 26/03/2020

LIGUE DES HAUTS-DE-FRANCE - Si plusieurs fédérations (handball, volley…) ont annoncé la fin de la saison, le football entretient l’espoir de retrouver les terrains. Mais sans verdict sportif au final ?

Président de la Ligue des Hauts-de-France, Bruno Brongniart l’admet avec humilité : pour sa discipline, c’est aujourd’hui « le grand flou ». La saison reprendra-t-elle ? Si oui, pourra-t-elle se finir ? Si elle ne se finit pas, qu’adviendra-t-il des classements en cours ? Autant de questions, et d’autres, auxquelles le boss du foot régional répond sans langue de bois.

1 LA SAISON REPRENDRA-T-ELLE ?

Sauf si le confinement relatif au Covid-19 se prolonge au-delà de ce qui est envisagé à ce jour, les championnats de football reprendront. En mai, espèrent les présidents des ligues régionales qui se calquent sur l’hypothèse optimiste d’une réouverture des établissements scolaires dans un mois et demi. 

Bruno Brongniart : « Nous sommes un sport de plein air. Donc dès que l’on pourra rejouer, on rejouera. En mai, en juin… on rejouera ! La question des calendriers, c’est autre chose. Deux ligues en France sont très en retard dans le déroulement de la saison, celles du Grand Est et la nôtre, les Hauts-de-France. Et il y a une vraie attente sur le fait de rejouer, notamment chez les jeunes en rappelant que le foot est à ce niveau-là d’abord un plaisir avant d’être de la compétition acharnée. »

2 RÉTRO-PÉDALAGE POUR JUILLET

Ce que Bruno Brongniart envisageait il y a peu dans ces mêmes colonnes ne sera finalement pas possible. Les championnats s’arrêteront fin juin. Qu’ils soient terminés ou non. La dernière visio-conférence de mercredi avec les autres présidents de ligues et la FFF a en décidé ainsi, alors que les clubs pros vont être sans doute amenés, eux, à poursuivre en juillet. 

Bruno Brongniart : « J’étais pour jouer en juillet et c’était une volonté partagée avec d’autres, mais au vu de notre retard, sachant que dans nos championnats régionaux certains clubs n’ont pas encore terminé la phase aller, même en débordant jusqu’à la mi-juillet, force est d’admettre que ce ne sera sans doute pas suffisant pour finir la saison. Aussi sommes-nous revenus un peu en arrière avec cette décision de s’arrêter fin juin, l’essentiel étant, je le répète, de rejouer. Alors on rejouera, mais on ne finira pas. »

3 QUID DES CLASSEMENTS ?

Pour les championnats nationaux (National, National 2, National 3), régionaux (R1, R2, R3) et départementaux, puisqu’il est acquis que la saison sera inachevée, l’idée est désormais d’adopter une position commune quant à l’élaboration d’un verdict sportif. Avec toujours les mêmes cas de figure : saison blanche (pas de verdict et redémarrage la saison prochaine chacun au même niveau), tenir compte du classement des matches aller ou tenir compte du classement à l’instant T.

Bruno Brongniart : « J’envisage de consulter l’ensemble des présidents des championnats régionaux (ndlr : dont le N3 qui est géré par la Ligue) pour prendre la moins mauvaise décision. Ce ne serait ni un référendum, ni un vote, juste un échange. En attendant, pour moi la plus mauvaise décision serait le classement du moment. Tout le monde ne se serait pas rencontré et en terme d’éthique, ce ne serait “pas terrible”, inversement au classement des matches aller tout de même plus représentatif. Toutefois, je comprends et j’entends les clubs qui vivraient mal telle ou telle décision selon que ça les arrange ou pas. De même, si on finissait par adopter le principe d’une saison “blanche”, ce serait très dur pour des clubs comme Wasquehal et Chantilly (ndlr : tous deux caracolent en tête de leur groupe de R1 et sont promis à l’accession en N3). Enfin, une autre idée a été évoquée, celle d’accepter les accessions sans prononcer de relégations. Mais là, ça poserait déjà d’autres problèmes pour la saison suivante, donc ça me semble compliqué. »

4 À QUAND DES DÉCISIONS ?

Si la réflexion des dirigeants du football français, et ceux des Hauts-de-France, est constante, tout le monde demeure dans l’expectative, en ne perdant jamais de vue que le seul juge de paix est la crise sanitaire du pays, son évolution et l’espoir de sa résolution.

Bruno Brongniart : « J’espère pouvoir prendre des décisions vers la mi-avril. Mais tout cela ne revêt pas une grande importance par rapport à ce que vit le pays. Pas plus que les élections au sein des instances sportives qui pourraient être repoussées d’un an puisqu’elles sont statutairement liées à l’olympiade. Or, les J.O. étant repoussées à 2021, nos AG ne seront finalement peut-être pas électives cette année. Cependant, encore une fois, ce n’est vraiment pas le plus important en ce moment ! »

Propos recueillis par PHILIPPE GRAND

Les AG des Districts prévues en juin seront sans doute reportées en septembre. Celle de la Ligue aura lieu en novembre et celle de la FFF en décembre. Elles sont pour l’heure électives.

Commentaires