1 332 994 visites 8 visiteurs

(Coupe de France) : à l’US Tourcoing, récit d’une journée particulière

11 décembre 2019 - 11:42

La Voix Du Nord -Joffrey François (Clp) | 10/12/2019

Photo Stephane Mortagne  

 

Face à Valenciennes, les Tourquennois n’ont pas démérité et même s’ils ont encaissé deux buts trop rapidement pour espérer faire douter les pros pensionnaires de Ligue 2, cette journée restera gravée dans les têtes de tous les membres du club.

   

13h30 : C’était l’heure annoncée pour l’arrivée du bus des joueurs valenciennois au stade Van de Veegaete et il fut respecté à la minute près. Dans la foulée, la circulation fut bloquée par les forces de l’ordre et la sécurité pour éviter tout incident.

13h38 : Le Staff tourquennois pénètre dans la pelouse, il sera suivi dix minutes plus tard par Ahmed Kantari et Olivier Guégan pour Valenciennes.

 

13h58 : Les premiers supporters valenciennois pénètrent dans l’enceinte ustienne. Au final ils seront près de deux cents et se montreront d’une discrétion surprenante même sur les buts de leur formation.

14h11 : Les joueurs tourquennois sont les premiers à sortir des vestiaires pour l’échauffement, ils seront suivis sept minutes plus tard par les Valenciennois.

 

14h55 : Les acteurs de ce 8ème tour de coupe de France sortent du couloir pour le traditionnel protocole d’avant match avec la photo réunissant les deux formations. Un coup d’envoi fictif est donné par l’ancien tourquennois Cédric Leman accompagné du ministre Gérald Darmanin.

 

15h06 : Il n’aura fallu que six petites minutes pour que le VAFC refroidisse l’ambiance. Teddy Chevalier se présente devant Alexis Derville, le gardien de l’UST repousse la tentative de l’avant-centre Hennuyer mais Baptiste Guillaume suit et pousse dans le but vide (0-1).

 

15h12 : Lilian Brassier s’amuse sur le côté gauche en éliminant trop facilement trois Tourquennois. L’international U20 français prêté par le Stade Rennais voit son centre passer entre les jambes de Derville puis être repris tranquillement par Chevalier (0-2).

 

15h32 : Premier frisson pour les supporters de l’UST. De Araujo est lancé dans le dos de la défense valenciennoise, malheureusement il ne parvient pas à emmener correctement le ballon et est repris par Dos Santos.

 

15h42 : Les supporters du VAFC se signalent enfin et font un peu de bruit pour insulter bêtement les Lensois qui, à 250 kilomètres de là, viennent de se faire éliminer par Dieppe (N3). Affligeant !

 

15h46 : L’arbitre de la rencontre, Monsieur Potier siffle la fin d’une première période un peu décevante lors de laquelle les Tourquennois ont semblé un peu inhibés par l’événement et n’ont pas su faire douter des Valenciennois concentrés pour faire respecter la hiérarchie.

 

15h59 : Baptise Guillaume contre le dégagement d’Alexis Derville, le ballon revient dans les pieds de Teddy Chevalier qui rate l’immanquable en envoyant le ballon à côté du but. C’est à l’image de sa seconde période puisque l’avant-centre valenciennois trouva par deux fois sur sa route un Alexis Derville vigilant sur sa ligne de but.

 

16h08 : C’est l’heure des changements pour Tourcoing. Atman Halipré et Ismaïl Lounas cèdent leurs places à Pierre-Laurent Petit et Amadou Fall. Deux entrées payantes qui redonnent un peu d’allant à une équipe commençant à peiner sur le plan physique.

 

16h48 : Pierre-Laurent Petit dévie astucieusement le ballon et envoie dans la profondeur Amadou Fall. Ce dernier prend de vitesse son adversaire et d’un pointu trompe Jérôme Prior sur la seule frappe cadrée tourquennoise de la rencontre (1-2). Ce but récompense l’abnégation ustienne mais arrive trop tard, l’arbitre sifflant la fin du match quelques secondes après.

 

16h50 : Les Tourquennois profitent des derniers moments magiques de l’après-midi en récupérant les maillots de quelques Valenciennois et en passant devant une haie d’honneur réalisée par les hommes d’Olivier Guégan pour saluer leur parcours.

 

16h58 : Dans l’intimité du vestiaire, Carlos Da Cruz analyse lucidement ce rendez-vous : «  Nous avons des regrets sur ces 20 premières minutes où nos erreurs ont été payées cash. Nous le savions, nous n’avions pas le droit à l’erreur. C’est dommage de ne pas avoir su exploiter un peu mieux nos quelques situations. Il faut que ce match serve pour l’avenir car si je suis déçu du résultat, je suis en revanche satisfait de la prestation. »

 

17h05 : Fabien Desmet, le président de l’US Tourcoing, sert une coupe de Champagne à Monsieur le maire, dans l’espace VIP où sont réunis les invités de marque. Malgré l’élimination, on trinque à la Coupe de France, à ses moments d’émotion et à un événement dont l’organisation aura été gérée de main de maître.

Commentaires