1 340 499 visites 15 visiteurs

Coupe de France: L’US Tourcoing est prête pour relever son grand défi

8 décembre 2019 - 10:41

La Voix Du Nord - Joffrey François (Clp) | 07/12/2019

C’est un peu David contre Goliath puisque les Tourquennois, en difficulté dans leur championnat, en R1, vont défier, ce dimanche à 15 h au stade Van de Veegaete, les pros du VAFC dans le cadre du 8e tour de la coupe de France. Mais dans cette compétition si particulière, aucun adversaire n’est battu d’avance et l’UST espère secrètement réaliser l’exploit.

 

C’est tout un club qui va endosser son plus bel habit pour faire honneur à l’événement et les joueurs, acteurs majeurs de cette représentation, comptent bien jouer leur plus beau rôle. « Nous sommes pressés d’y être, c’est une belle fête pour le club, un magnifique challenge à relever et il faudra tout donner car, en coupe, tout est possible », assure l’attaquant Julien De Araujo qui a déjà connu les 32e, 16e et 8e de finale de l’épreuve avec Croix face notamment à Saint-Etienne et Lille. « Il faut être serein, ce n’est que du bonheur. Certes pour le moment en championnat nous ne sommes pas récompensés mais là c’est une autre épreuve. Nous aurons des coups et il faudra les jouer à fond. À nous d’être bien concentrés et de ne pas rechigner sur les efforts. Même s’il y a un monde d’écart, dans nos têtes c’est du 50-50. »

 

Même engouement pour son compère d’attaque Pierre-Laurent Petit. « Pour moi c’est un rêve car je reviens dans mon club de cœur et j’effectue mon plus beau parcours dans cette épreuve. Même si j’ai déjà pu évoluer contre Hazard, Aubameyang, Wiltord, Thomert et Moreira lorsqu’avec Wasquehal j’ai affronté les réserves de Lille et Rennes, là ce sera un tout autre contexte, explique celui qu’on surnomme « Pilou » et qui a déjà écumé bon nombre de surfaces adverses. Il faudra accepter de ne pas avoir le ballon et de faire les efforts défensifs tous ensemble. Nous avons individuellement l’une des plus belles équipes de R1 mais nous manquons encore de maturité collectivement sur le plan défensif à certains moments, ce qui nous empêche d’être mieux classés. Mais là ce sera autre chose, le club nous a mis dans les meilleures dispositions et nous croyons à la victoire. »

 

Le capitaine Antoni De Geitère tient la même ligne de conduite. « Il faudra se transcender et ne rien lâcher. Si nous respectons les consignes du coach et que nous arrivons à verrouiller le cœur du jeu alors nous aurons un coup à jouer. Il faudra aussi mettre de l’impact pour remporter les duels. Chaque petit détail va compter  », explique celui qui défia Bordeaux en 2006 avec Wasquehal. En tout cas tous les trois sont unanimes : « L’exploit est possible et peu importe le résultat, la priorité reste le championnat. »

Commentaires