1 340 540 visites 16 visiteurs

Football (Coupe de France): à Tourcoing, le retour aux sources de Christophe Delmotte

7 décembre 2019 - 23:02

La Voix Du Nord - Julien Dufurier | 07/12/2019  . Photo Sami Belloumi  La Voix Du Nord.

 

L’entraîneur de la réserve du VAFC a commencé le foot à l’US Tourcoing et grandi à 400 mètres du stade où se joue ce huitième tour de coupe de France. Il s’attend à vivre un moment particulier dimanche après-midi car depuis le tirage au sort les souvenirs remontent à la pelle.

 

Christophe Delmotte vit sa deuxième saison à la tête de la réserve de Valenciennes

   

Ça tient a pas grand-chose une carrière de footballeur professionnel. À la remontrance bienveillante d’un entraîneur chez les Poussins, par exemple. Christophe Delmotte n’a pas encore dix ans quand il commence le foot à l’US Tourcoing, à la fin des années 70, et le stade Van de Veegaete a beau être à 400 mètres du magasin de fleurs de ses parents, l’assiduité aux entraînements n’est pas la qualité première de l’actuel entraîneur de la réserve du VAFC. « À la fin de la première année le coach m’avait dit ‘si tu viens aux trois derniers entraînements, on te garde, sinon on ne te garde pas’, raconte-t-il. J’ai bien fait de l’écouter. »

 

        « C’est à Tourcoing que j’ai joué le plus longtemps, c’est là que tout a commencé. Je dois beaucoup à l’UST »

 

Car derrière, tout s’est enchaîné. Repéré par Wasquehal, révélé à Lens, Cannes et Sedan (91-97), Delmotte s’est forgé un joli palmarès pendant sept ans sous les couleurs de l’Olympique Lyonnais (97-04)  : trois titres de champions de France (2002, 03, 04), une Coupe de la Ligue (2001) et seize matchs de ligue des champions (3 buts). « Mais c’est à Tourcoing que j’ai joué le plus longtemps, c’est là que tout a commencé, poursuit l’ancien milieu de terrain. Je dois beaucoup à l’UST. »

 

Même si le club qui reçoit le VAFC ce dimanche après-midi a beaucoup changé depuis son passage, l’ancien lensois y conserve des tas de souvenirs. Il était d’ailleurs dans les tribunes au tour précédent, quand Tourcoing a facilement écarté Grand Calais Pascal (5-0) pour s’ouvrir les portes de ce huitième tour. « Le club souffrait depuis plusieurs saisons de ne pas vivre un parcours en coupe de France, c’est bien de pouvoir jouer une Ligue 2. Ça va être une belle fête. »

 

        « Un tel match fait ressortir pleins de souvenirs d’enfance »

 

Delmotte en profitera peut-être pour souffler quelques tuyaux à l’oreille d’Olivier Guegan, histoire d’éviter une vilaine sortie de route aux pros du VAFC. « On ne va pas les prendre à la légère », garantit le coach de la N3 qui s’attend à vivre un moment particulier dimanche après-midi. « L’an dernier, on a joué ici avec la réserve en amical et ça m’avait déjà fait tout drôle de revenir dans ce stade, reconnaît-il. Forcément, un tel match fait ressortir pleins de souvenirs d’enfance. » Christophe Delmotte, 50 ans, passera d’ailleurs saluer son père dimanche midi, avant de parcourir les centaines de mètres qui le sépare du stade Van de Veegaete.

 

8e tour de Coupe de France : Tourcoing (R1) – VAFC (Ligue 2), 15h

Commentaires