1 336 483 visites 17 visiteurs

LES TOURQUENNOIS SANS PITIÉ

30 septembre 2019 - 18:00

La Voix Des Sports - Thomas Barras

 

 

 

HOYMILLE (D1) – TOURCOING (R1) : 1-10 (0-5).

Arbitre : M. Pruvost. Buts : N. Boveire (80e, sp) pour Hoymille ; Cottenceau (10e), Leuchi (12e, 31e), Sali (18e), Araujo (34e, 60e), Lounas (58e sp, 88e), Da Cruz (66e), Petit (76e) pour Tourcoing.

HOYMILLE : Larangé ; Demeyer, J. Bryselbout, R. Bryselbout, R. Boveire ; Verlande, Decamps, Strosberg (c) ; N. Boveire, Hache, Depuydt. Entraîneur : Arnaud Boveire.

TOURCOING : Derville ; Bouaziz, Fernandes, Slowik, Touhami (c) ; Halipre, Araujo, Da Cruz ; Cottenceau, Sali, Leuchi. Entraîneur : Carlos Da Cruz.

Forte de ses deux montées consécutives, l’ASC Hoymille a continué de surfer sur la vague du succès, en participant pour la première fois de son histoire au quatrième tour de la grande fête de tous les clubs français. Mais face à Tourcoing, grosse cylindrée régionale évoluant trois divisions au-dessus, la marche était beaucoup trop haute.

« On n’a jamais baissé les bras, en allant toujours de l’avant »

Un score lourd, logique au regard de l’écart qui séparait les deux formations. Un fossé à ce niveau, et un déluge de buts, dans des conditions climatiques proches de l’apocalypse.

Malgré tout, Arnaud Boveire, le coach hoymillois, a retenu les bonnes attitudes : « Le match s’annonçait très compliqué, on a le malheur d’encaisser le premier but rapidement. On n’a jamais baissé les bras, en allant toujours de l’avant. »

Au bout de vingt minutes, Tourcoing menait déjà 3-0. L’affaire était pliée, et les buts ont continué de s’enchaîner, sous un ciel déchaîné. Les joueurs de Carlos Da Cruz ont atteint la dizaine (avec au passage sept joueurs différents), signe du respect envers leur hôte : « On a vite fait la différence. Hoymille a été joueur jusqu’au bout, dans un bel état d’esprit. » Sur un penalty en fin de match, Nicolas Boveire a sauvé l’honneur hoymillois (1-9, 80e). Pour son entraîneur : « C’était une belle expérience, on a fait honneur au maillot. On a voulu jouer, les garçons ont été irréprochables.»

Commentaires