895 475 visites 3 visiteurs

Tourcoing Sur les pelouses, les filles gagnent du terrain

13 septembre 2018 - 08:52

La Voix Du Nord Loïc Costet | 12/09/2018 

Tourcoing Sur les pelouses, les filles gagnent du terrain

 

Malgré les préjugés, les filles sont de plus en plus nombreuses à renforcer les sections jeunes dans les clubs de football et de rugby, pourtant réputés comme des milieux masculins. C’est le cas à Tourcoing où le ROCT et l’US Tourcoing mettent l’accent pour favoriser cette dynamique.

 

Cette année, le club de football tourquennois (UST) mise beaucoup sur les féminines.

Filles d’un côté, garçons de l’autre. Sur un terrain de football, cette séparation n’est pas négative puisqu’elle met en avant une bonne nouvelle : Il y a assez de filles pour constituer une équipe. Pourtant, à l’US Tourcoing, les sections jeunes soufflent seulement leur première bougie. «  On avait une équipe féminine senior depuis dix, quinze ans, mais c’était primordial d’intégrer des petites  », assure Gaetan Plantefeve, président délégué aux jeunes à l’UST.

 

Cette année, le club de football tourquennois (UST) mise beaucoup sur les féminines.

Un succès immédiat puisqu’une cinquantaine de jeunes footballeuses, âgées de sept à 18 ans, a enfilé le maillot de l’UST. Et «  ce n’est pas terminé, il y a des nouvelles  », se réjouit Abdellah, coordinateur des sections féminines en indiquant l’équipe U15. «  C’est bien d’avoir des filles, elles progressent plus vite. Elles battent même parfois les garçons  », assure-t-il.

 

Les jeunes tourquennoises mettent beaucoup d’engagement à chaque entraînement.

Durant la fête du sport, samedi dernier, l’initiation au foot proposée par le club était tournée autour de la promotion du foot féminin et sera répétée ce samedi au Decathlon de Neuville-en-Ferrain, durant le Vitalsport. « Priorité filles » donc pour l’US Tourcoing qui a même lancé une section sportive au collège Mendès France depuis la rentrée . «  C’est une année importante car c’est la deuxième  », explique Gaetan Plantefeve. C’est même peut-être un tournant, à quelques mois de la Coupe du monde qui aura lieu en France…

… et les rugbywomen les plaquent au sol !

«  Elles étaient quatre il y a trois ans, elles sont désormais seize  », annonce fièrement Camille Lefebvre, administratrice des cadettes du club de rugby tourquennois (ROCT). Certaines sont des habituées, d’autres ont attrapé le virus du ballon ovale un peu par hasard.

L’équipe cadette de rugby de Tourcoing est composée de 16 joueuses.

Très injustement, leur choix est souvent incompris. Maude et Julie ont conscience que le rugby est vu comme un sport de garçon  : «  Les gens sont parfois étonnés, ils disent que c’est pour les brutes. » D’ailleurs, les parents sont parfois réticents à l’idée d’y inscrire leur fille. «  On voudrait ramener des copines mais elles n’ont pas le droit. Pourtant on tient encore sur nos deux jambes  », plaisante l’une des jeunes joueuses. Au ROCT, les filles sont connues pour mettre l’ambiance.

Les jeunes tourquennoises mettent beaucoup d’engagement à chaque entraînement.

Si les « footeuses » rêvent surtout grâce à l’équipe de France, les rugbywomen de Tourcoing s’inspirent d’autres « Bleues » : les Villeneuvoises du LMRCV, championnes de France en 2016. «  Pour nous, c’est une locomotive  », reconnaît Julien, le coach des cadettes. En suivant cet exemple, le club tourquennois s’est sûrement accroché au bon wagon.

Commentaires

Aucun événement

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 9 Dirigeants
  • 7 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 31 Joueurs
  • 57 Supporters