896 756 visites 5 visiteurs

Avec Tourcoing, Alexis Derville retrouve le plaisir de jouer

8 septembre 2018 - 08:19

La Voix Du  Nord Joffrey François (Clp) | 07/09/2018 

 

Avec Tourcoing, Alexis Derville retrouve le plaisir de jouer

Après une longue blessure au genou, il a retrouvé sa place dans les buts de l’US Tourcoing qui reçoit Grande-Synthe ce samedi.

  

Victime d’une rupture des ligaments au genou en février 2017, Alexis Derville est de retour au niveau qu’il souhaitait, c’est-à-dire avec l’équipe première de l’US Tourcoing. Son retour sur les terrains, il l’a effectué en fin de saison dernière. Sollicité pour évoquer sa longue indisponibilité, il avait gentiment décliné l’interview. Ou plutôt repoussée de quelques semaines : «  Je n’aime pas me mettre en avant et je ne suis pas encore à la fin de cette mésaventure  », expliquait-il.

Cette fois, il est de retour aux affaires sans pour autant avoir oublié cette blessure qui l’a stoppé net. «  Nous étions premiers et nous recevions Grande-Synthe. À la suite d’un corner, j’effectue une sortie aérienne. Et à la réception, mon genou lâche. Avec l’adrénaline j’essaie de me relever, je passe à travers, je retente… Pareil  », se rappelle-t-il.

Footballeur et ingénieur

Au départ, avec le kiné du club, le portier de l’UST pense à une entorse : «  La spécificité du poste veut que les genoux des gardiens soient musclés, il a fallu attendre quelques semaines pour que le genou dégonfle mais l’examen médical fut sans appel. Je suis obligé de subir une première opération  ». Alexis Derville n’est pas qu’un simple portier passé par le LOSC pendant dix ans, il a également la tête bien pleine et aime les responsabilités. Âgé de 26 ans, il est ingénieur et responsable de la sécurité dans une entreprise de BTP, une activité qui lui a coûté un peu de temps dans sa convalescence. «  Au moment de ma blessure je venais de changer de travail et je devais faire mes preuves. Mais je préfère ce style de vie plutôt que d’être enfermé dans une bulle dans un club pro, une vie qui n’aurait pas été aussi enrichissante intellectuellement  ».

Le terrain lui a manqué

Après la première opération, un petit souci d’extension est apparu, il doit alors repasser sur le billard. «  Cela m’a au moins permis de faire ma rééducation avec mon frère Pierre qui évolue à Croix et qui a subi la même blessure. Heureusement que nous avons un ami, Mathieu Sauvage, ancien joueur de la réserve du LOSC qui est désormais kiné et qui nous a suivis avec des séances en fin de journée pour s’adapter à nos vies professionnelles  ». Durant ce laps de temps, le terrain lui a rapidement manqué. «  Le foot est un plaisir et un bol d’air qui permet de relativiser les soucis du quotidien. L’aspect collectif m’a vite manqué, mais il ne fallait pas brûler les étapes  ». Sage dans sa démarche, Alexis Derville a préféré passer par la case réserve avant de reprendre du service avec l’équipe fanion. «  Au départ, j’avais un peu d’appréhension mais cela s’estompe au fil des rencontres et je retrouve de bonnes sensations. J’espère maintenant créer un bon bloc et une bonne osmose avec le groupe pour que cela soit dur de nous marquer un but.  »

TOURCOING (7e) – GRANDE-SYNTHE (5e), ce samedi (18h), stade Vandeveegaete.

Commentaires

Aucun événement

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 9 Dirigeants
  • 7 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 31 Joueurs
  • 57 Supporters